Publié : 19 décembre 2005

Ramos Clamotte Joachim

Ramos Clamotte Joachim intègre en 2000 par la voie PC (5/2), l’ ESM2 (école supérieure de mécanique de Marseille).
Désormais EGIM (école généraliste d ’ingénieurs de Marseille) qui est la réunion des 3 ENSIs Marseillaises : ESM2 (mécanique et modélisation), ENSPM (physique ondulatoire et optique),ENSSPICAM (chimie), plus l ’ESIM. 
L’EGIM est passée sur concours centrale, en attendant la légalisation de l’appellation « centrale Marseille ».
Maintenant Ingénieur R&D pour une jeune entreprise : Protomed, qui conçoit et développe des dispositifs médicaux biomécaniques.

Les points forts de cette école :
L’emploi et la recherche :
· Elle se situe à Marseille, et à Marseille il fait beau. Et puis il y a la mer et la montagne. Voilà.
· Sinon (Pour l ’ESM2) : bonne ouverture vers l’étranger : possibilité de faire sa troisième année à l’étranger (l’école possédant des relations privilégiées avec des universités canadiennes), pour le stage de 2 ème année il est fortement conseillé de partir à l ’étranger (je dirais que 60% des élèves le font).
· Mais ces remarques valent pour l’ESM2, je ne sais pas ce qu’il en sera de l’EGIM...

La formation :
· Même avant l ’EGIM, l’ESM2 était très généraliste : beaucoup de théorie (et de maths .....).
· Possibilité de faire un DEA en parallèle à sa troisième année pour avoir un double diplôme.

Souvenir du Lycée :
Du Lycée Corneille je me souviens en premier de Mme Dominique THOREZ, l ’un des deux meilleurs profs que j’ai eu dans ma scolarité.

Evaluer la taupe :
Les connaissances de prépas sont des connaissances de base de l ’enseignement supérieur en sciences. Même pendant, et après, 3 ans d’école d’ingénieur, je me réfère aussi toujours à ces cours là.