Publié : 28 mars 2016

Comparaison de la pluviométrie pour le Scénario RCP 8.5 pour deux régions Normandie et Provence Alpes Côte Azur

Le scénario RCP 8.5 prévoit à l’aube de 2100 des perturbations des précipitations à l’échelle mondiale, des zones de plus en plus asséchées mais également des zones connaissant des précipitations extrêmes.

Que les modèles climatiques prévoient-ils pour deux régions de France ?

Pour cela, étudions deux régions Françaises présentant actuellement des particularités climatiques.
Voici le modèle climatique régional de référence calculé sur 30 ans entre 1975 et 2005. Ce modèle est corrigé avec les données réelles des relevés de précipitations par les différentes stations météorologiques et essaient donc de s’en rapprocher au plus près.

Précipitation moyenne annuelle en mm /jour pour le modèle de référence source Drias, les futurs du climat

Région Haute- Normandie Région Provence -Alpes -Côte-d’Azur
Anomalie de précipitations en mm/ jour pour l’horizon 2100 par rapport à la période de référence source Drias, les futurs du climat

Les Perturbation des précipitations à l’échelle mondiale
Nous pouvons remarquer que actuellement dans le nord de la Haute-Normandie, il y’a environs 3mm/jour de précipitation alors que dans le sud, il se trouve qu’il n’y a que moins de 2mm de précipitation. A l’horizon 2100 nous pouvons observer quelques anomalies en Normandie, dans certaines parties de cette région notamment dans l’ouest et le nord-ouest les anomalies seront négatives ( entre -021 et -0,50 ) ce qui signifie qu’il pleuvra moins qu’avant donc qu’il pourra y avoir certaines régions de la Normandie qui seront plutôt sèches.
Dans certaines régions Alpes Côtes d’Azur nous pouvons voir que les précipitations sont plus importantes qu’en Haute-Normandie, en effet jusqu’à 5mm par an en moyenne dans les régions montagneuses mais globalement dans les alentours de 3mm dans les plaines plutôt majoritaires dans cette région. A l’horizon 2100 nous pouvons remarquer que les anomalies sont très présentes : des anomalies négatives (entre -0,71 et 1,00 ) ce veut dire qu’il pleuvra beaucoup moins en bord de mer mais contrairement aux plaines qui seront globalement très secs , dans les alpes , les précipitations seront supérieures à 0,50 ce qui signifie qu’il pleuvra beaucoup plus dans ses régions alors que ces régions déjà très perturbés par les inondations , auront un problème encore plus conséquent à résoudre.

Avec ce scénario, la France sera sujette à des sécheresses, ce qui engendrera de nombreux problèmes mais sera notamment touchée aussi par de graves inondations dans les régions montagneuses. Pour conclure, le réchauffement climatique aura de nombreuses conséquences dans nos régions, ce qui pourrait changer nos habitudes de vies au niveau agricole par exemple.

Thomas Menard