Publié : 27 octobre
Format PDF {id_article}

Le mot du proviseur

Les nombreux témoignages que je reçois d’élèves qui viennent de quitter le lycée Pierre Corneille pour intégrer une université, une école d’ingénieurs, de commerce ou d’agronomie permettent de dessiner ce qui a fait pour eux la spécificité de « Corneille ».

Avant tout, des personnes : un corps professoral d’exception, dont la plupart se donnent tout entiers pour les élèves, surveillants, personnels qui accompagnent chaque élève de façon bienveillante et structurante.

D’abord, un cadre : chambres, réfectoires, installations sportives… où la modernité, grâce au programme de rénovation en cours, se marie harmonieusement avec la tradition de bâtiments plus que centenaires.

Ensuite, un rythme : le changement avec le collège ou le lycée est radical. Tout va très vite, intensément, et la clé consiste à vivre à fond à tout instant ce que l’on est en train de vivre : travail bien sûr, mais aussi sport, musique, détente…et d’apprendre à basculer sans délai de l’un à l’autre ;

Puis, un esprit : celui de « l’esprit-co » et de l’engagement : on ne réussit pas seul ou contre, mais avec les autres ;

Une exigence, aussi : le lycée Pierre Corneille prépare ses élèves aux plus grandes écoles. La note n’est pas la priorité, il s’agit de construire des compétences.

Enfin, il ne faut pas minimiser bien sûr l’exigence de ces années au lycée Pierre Corneille, mais je laisse la parole à un jeune « ancien » pour conclure mon propos : « Corneille fut sûrement l’expérience la plus forte et la plus enrichissante de ma vie ; je quitte cet établissement avec nostalgie, avec un souvenir fantastique, une maturité nouvelle, et des amitiés profondes ».

Je souhaite à chacun de ceux qui nous rejoignent de pouvoir en dire autant quand ils quitteront l’établissement.



Le Proviseur
Patrice DELAMARE