Publié : 19 décembre 2005

Rakotoarivelo Mirary

Rakotoarivelo Mirary intègre en 2000, par la voie PSI* (3/2) l’Ecole Sup Aéro (Toulouse).

Termine sa 3ème année à l’école (stage de césure pendant 2002/2003) .

Les points forts de cette école :
L’emploi et la recherche :
· Divers partenariats existent avec des grandes entreprises du secteur aéronautique et spatial, pour les stages (réseau PEGASUS...).
· L’ONERA et le CERT ont leurs locaux sur le campus, pour ceux que la recherche attire.

La formation :
· Sup-aéro est une école généraliste, tout en gardant la spécialisation aéronautique. On peut se plonger complètement dans l’aéronautique si on veut, ou n’avoir de l’avion que la culture et se consacrer aux maths financières.
· On se bâtit soi-même son cursus. Parce que l’avion et l’espace font rever beaucoup de monde, et malheureusement certains se trompent.

Souvenir du Lycée :
Du Lycée Corneille je me souviens des pauses de midi à travailler ou m’amuser avec mes camarades. On m’avait dit qu’en prépa, les élèves ne pensent qu’à eux, leur concours et leur réussite. Moi j’y ai rencontré des amis que je revoie encore aujourd’hui.

Evaluer la taupe :
De la taupe, j’ai surtout développé une faculté d’analyse et de synthèse. Et aussi la mise en œuvre de capacités de travail que je ne soupçonnais pas. .