Publié : 13 novembre 2014

Exposition au lycée sur le thème du Centenaire

Cette exposition se tient à partir du 10 novembre en deux lieux du lycée, près du monument aux morts et dans le CDI.

De chaque côté du Monument aux Morts on peut voir deux panneaux. L’un présente des éléments sur la construction du Monument et l’autre montre les visages de 65 soldats de 71 soldats, anciens du lycée.
Si ce monument se trouve dans les couloirs du lycée, il n’en a pas toujours été ainsi. Initialement, il était adossé au fond de la cour d’Honneur, derrière la statue de Corneille. Il se trouve désormais trois mètres en retrait, dans l’un des couloirs et contre la salle que nous pensons être la salle Debidour du nom d’un de nos soldats Mort pour la France dont le nom figure sur le monument. Un panneau présente la vie de cet ancien professeur d’histoire du lycée.



Dans le CDI se trouvent 10 autres panneaux :
- un sur deux parcours individuels de nos anciens : Carl Lafontaine, élève belge qui a combattu aux côtés de ses compatriotes et Charles Müller, brillant élève et lieutenant des armées françaises ;

- un sur le lycée Pierre Corneille de Rouen dans la Grande Guerre ;

- un sur la Seine Inférieure dans la Grande Guerre ;

- un sur les régiments normands dans lesquels se trouvent une très grande majorité de nos anciens morts pour la France ;

- le lycée possède dans son parloir, à l’entrée du lycée, d’un grand cadre qui depuis des décennies, nous fait face dès que l’on entre dans cette pièce. NOus présentons au travers de l’un des panneaux le résultat de notre enquête sur ce visage et pensons pouvoir lui donner un nom ;

- un sur les monuments aux morts de la région rouennaise ;

- nous avons voulu mettre en avant un autre nom parmi la trop grande liste, Robert Thurin, dont le nom figure, avec quatre autres anciens du lycée, sur la liste des poètes morts pour la France, au Panthéon ;

- un sur la présence des forces britanniques dans la région ;

- un autre présente la Guerre au travers de la philatélie ;

- un dernier présente la Guerre au travers du cinéma.