Publié : 16 juin
Format PDF {id_article}

Compte-rendu de la séance n°1 du CVL

1) Nouveaux projets :

-  Journal du lycée :

Le premier projet présenté, a été celui d’étendre le journal La Corneille, initialement destiné au personnel du lycée, au reste de l’établissement, en l’enrichissant à l’aide d’articles écrits par les élèves et les professeurs. Ceci aurait pour but de montrer que malgré la réputation « scientifique » de notre lycée, nous pouvons nous intéresser à des sujets beaucoup plus vastes comme le cinéma, le dessin, la lecture, le sport… Les personnes intéressées enverront leurs articles à une adresse mail dédiée, ces derniers seront ensuite réceptionnés et triés par des élèves avant d’être envoyés à Mme Glatigny (responsable du journal) pour une dernière relecture. Ce projet se matérialisera par l’ajout d’une page A3 contenant ces nouveaux articles. La diffusion sera faite par l’intermédiaire des panneaux d’informations et de façon dématérialisée grâce à l’ENT. La première diffusion de cette « Corneille 2.0 » est prévue pour début 2020 et l’appel à candidature sera fait à l’aide d’affiches.

-  Plan de lutte contre le harcèlement :

L’objectif serait de faire venir un intervenant (en priorité pour les secondes) afin de parler de ce sujet. Une personne a déjà été proposée par les élus du CVL, mais le proviseur nous a appris qu’un professeur de l’établissement l’a mis en contact avec un autre intervenant pouvant convenir. Il nous a été rappelé que la personne devait répondre à certaines conditions pour pouvoir intervenir, comme par exemple, être agréé par l’Education nationale et que ce projet pouvait prendre du temps étant donné qu’il faut trouver le budget, le faire voter au CA, demander l’accord des professeurs, si ceci se fait sur temps scolaire… De plus, ce sujet est normalement dévolu à une instance, la CESC, que les parents d’élèves ont demandé à remettre en service plus activement. L’échéance pour ce projet a été placée avant la fin de l’année.
L’idée de faire créer des affiches aux élèves (photos, dessins…) sur la base du volontariat et de les afficher dans le lycée a été proposée.

-  Mise en place de tutorat :

Le projet de mise en place d’un tutorat entre des élèves post-bac et des élèves ante-bac des trois niveaux a été proposé. Les tuteurs seraient principalement trouvés parmi les anciens terminales du lycée. Cela pourrait aller jusqu’à proposer des stages en immersion dans le Supérieur. Il a été soulevé que grâce aux Méridiennes, le lycée pouvait avoir des contacts parmi les grandes écoles, les prépas et les universités. A ce sujet, le proviseur nous a appris que des projets similaires étaient déjà proposés par certaines IUT de Rouen et que les faire connaitre serait déjà une bonne chose. Un sondage auprès des élèves sera réalisé pour savoir quelles écoles cibler pour quelques premières tentatives de « mini-stages ».
Ce sujet a fait naître des remarques de la part des élus de secondes qui ont demandé si des tutorats premières/secondes pouvaient être mis en place pour aider ces derniers dans le choix des spécialités, du fait de la réforme. A minima, certains premières seront appelés à témoigner auprès des professeurs lorsque ces derniers présenteront les spécialités en fin d’année.

2) Projets de l’année dernière remis en place :

-  Perma-culture :

Le budget restant de l’année dernière s’élève à un peu plus de 400€, en plus du matériel encore disponible (bac et terreau). Cette année, l’atelier sera animé par un élève de terminale, Alexandre Catanéo. Il a été rappelé l’importance de mettre ce projet à exécution rapidement, ainsi que la nécessité d’avoir des retours.

-  Carnaval  :

Une date a été fixée pour le 4 février 2020. En ce qui concerne la communication, elle sera faite à l’aide d’affiches comme les années précédentes et complétée par une notification sur pronote et l’ENT. Quant au concours photos, le nom des participants sera affiché sur les télés de la cantine et la possibilité de les imprimer et de les afficher dans les couloirs a été soulevée (laissant en suspens la question du financement des tirages).

-  Gaspillage alimentaire :

Malgré le peu de retour positif sur la mise en place du bac à pain dans la cantine, le cuisinier a quand même remarqué une nette diminution du gaspillage. Le proviseur a proposé de réitérer la même chose avec le reste des déchets organiques mais le temps d’attente pour le débarrassage des plateaux rend cette proposition difficilement applicable. Pourtant la possibilité de remettre ces restes à des associations pour limiter le gaspillage a été soulevée. Le sujet pourra être ré-abordé en pré-CVL directement avec le chef.

-  Distribution des fruits à 10H :

La question de la remise en place de ce dispositif a été abordée, mais la gestionnaire de l’établissement a expliqué que sans les fonds de l’UE, il n’y avait plus de budget pour payer les fruits.

3) Organisation interne du CVL :

-  Communication  :

Une équipe de communication a été mise en place au sein du CVL avec deux élèves chargés de créer des affiches et de les accrocher. La question de la mise en place d’un compte Instagram du lycée a été soulevée mais très vite repoussée par l’administration, de peur que ce moyen de communication ne dérive et porte préjudice à l’établissement.

-  Récolte de fonds  :

L’idée de refaire des sweats, comme ceux des élèves de la classe de LV2 russe l’année dernière, a été avancée. Le logo serait issu d’un concours mais la question de la composition du jury reste en suspens.

Le 26/11/2019