Publié : 20 mai

Parrainage « une classe, un chercheur, un enseignant » 2017-2018

Cette année, c’est exceptionnellement une classe de terminale S qui a participé au dispositif de parrainage « une classe, un chercheur, un enseignant » habituellement destiné aux classes de seconde et de première. Le thème « LASER et techniques de mesure » permettant d’être plus aisément abordé en terminale, c’est donc la terminale S4, encadrée par leur professeure de sciences-physiques qui a participé à ce projet malgré les nombreuses échéances de cette année de préparation au baccalauréat. On peut les féliciter d’avoir su bien gérer cette activité s’ajoutant à un emploi du temps déjà bien dense.
A la fin du mois de novembre, la classe après avoir traité le chapitre de l’année sur le LASER, a rencontré Amar Hideur le chercheur-parrain de la classe dans le dispositif, qui travaille au CORIA (COmplexe de Recherche Interprofessionnel en Aérothermochimie). Il leur a présenté son parcours et ses différentes activités, en particulier les travaux menés dans les différents laboratoires qu’il côtoie. Il a aussi expliqué comment le LASER et ses propriétés sont intéressants à exploiter pour effectuer des mesures dans les différents domaines dans lesquels, les différents acteurs du CORIA travaillent ; trois départements (écoulements réactifs, turbulence atomisation sprays et chaos, optique et LASER). A cette occasion, les élèves ont pu se rendre compte que nombreuses notions de physique de terminale trouvent des applications dans les domaines de recherche actuels. Ils ont pu voir aussi l’importance de la démarche scientifique à laquelle ils sont invités à adhérer depuis de nombreuses années.
A la fin du mois de mars, la classe a visité les laboratoires du CORIA. Les élèves ont écouté une courte conférence traitant de la simulation numérique, son intérêt et ses aspects indissociables de l’expérience puis ils ont pu découvrir les expériences menées dans les labos :
- L’exploitation du laser pour mesurer des cristaux de glace, générés ou simulés au laboratoire
- L’exploitation du laser pour rendre compte du mélange carburant-comburant après l’injection et juste avant l’inflammation, dans un moteur transparent
- L’exploitation du laser pour étudier les flammes lors des combustions
- L’exploitation du laser à fibre optique en imagerie à temps réel
Puis les élèves ont mis à profit quelques heures d’accompagnement personnalisé pour préparer la restitution de ce projet, que la classe a présenté le 17 mai dans un amphithéâtre de l’université sur le site du Madrillet, sous la forme d’un prezzi assorti de commentaires très riches. http://prezi.com/xtr_nare5mai/?utm_campaign=share&utm_medium=copy&rc=ex0share Les élèves ont ainsi pu expliquer à quatre autres classes et en présence du chercheur qui les a parrainés, les différentes expériences qui leur avaient été présentées. Il leur a fallu faire preuve de pédagogie puisqu’ils avaient en face d’eux des élèves de seconde et de première qui n’avaient pas la maîtrise du programme de terminale utile dans ce projet (la lumière LASER et ses propriétés, les ondes, les phénomènes de diffraction et d’interférences…) ni des notions de combustion évoquées lors de la présentation.
Après les présentations des quatre autres classes (les microalgues en SVT en première, l’éolienne SAVONIUS en première…), les élèves ont assisté à une courte conférence à propos des ondes gravitationnelles (leur découverte, leur origine, leur détection…) et ont pu entendre au détour de cette conférences des rudiments de relativité restreinte et de relativité générale.
Ce projet a pu enrichir encore leur parcours scientifique. Pour 14 d’entre eux, il s’agissait de leur second parrainage « une classe, un chercheur, un enseignant » au lycée. MERCI et BRAVO aux élèves pour leur participation, leur production et leur prestation de qualité.

S.Tétart professeure de Sciences-physiques de la classe de TS4