Publié : 17 janvier

Atelier-Conférence avec Guillaume Bonnet

Le 16 janvier, Guillaume Bonnet, de l’association « Entre les Lignes », journaliste au service télévision de L’AFP , a animé un atelier - conférence avec les secondes 5 dans le cadre du projet de travail sur la presse de M. Coprez, enseignant en SES et madame Maguet- lavignasse, professeure- documentaliste.

En introduction, il s’est présenté en décrivant son parcours, très classique : IEP , institut d’études politiques de Grenoble en siences économiques puis le CFJ à Paris, centre de formation des journalistes.
Il a su susciter l’envie en montrant qu’à côté d’un cursus modèle comme le sien, il est possible de devenir journaliste en possédant et développant trois qualités indispensables à l’exercice de ce métier : la curiosité, l’intérêt pour les autres, l’envie de raconter des « histoires ».

Puis, après un historique de l’existence de l’agence France Presse (AFP), il a expliqué le circuit de l’information : de l’agence aux médias de presse qui y sont abonnés.
Son métier au quotidien comporte du direct pour lequel il doit se rendre avec son équipe sur les lieux d’un évènement important : une conférence de presse du président par exemple mais aussi couvrir des évènements imprévus comme des catastrophes, des attentats, ou des mouvements sociaux d’une grande ampleur.
Il effectue également des reportages , travail plus approfondi sur les images ( tri, montage, commentaire).
Il a ainsi bien montré les deux tâches du journaliste aujourd’hui : répondre à l’immédiateté de l’information par l’envoi d’images directes mais, également, par un travail d’analyse de sujets plus approfondis, répondre aux interrogations qui traversent nos sociétés.

Le tri de l’information par l’AFP en particulier et par toutes les agences de presse en général est donc le résultat de l’écoute, de l’observation, de la connaissance, de la prise du pouls de la société qu’elles sont censées informer via les propositions de sujets et de directs, d’images et de dépêches qu’elles proposent à leurs médias abonnés.

Cette intervention fut riche en échanges avec les élèves et fructueux en matière d’apport de connaissances sur l’élaboration et la circulation de l’information. Nous retrouverons Guillaume Bonnet le 13 mars pour un deuxième atelier sur l’écriture d’une dépêche.