Publié : 13 octobre

Les très bons résultats aux olympiades internationales des géosciences 2017

Romain Cauliez et Nicolas Lastel, tous deux actuellement en terminale S ont participé ainsi que deux autres camarades à ce concours en avril 2017. Il s’agissait de répondre à des questions sous forme de QCM sur les thèmes de géologie, météorologie et astronomie.

Romain Cauliez est arrivé 10ème national sur plus de 800 élèves qui ont participé dans les différentes académies. Il a remporté de nombreux cadeaux distribués par les sponsors de Sciences à l’école.

Nicolas Lastel est arrivé 28ème national mais il a également participé aux géosciences académiques où il a décroché la deuxième place sur plus de 350 candidats. Le croisement des deux résultats a permis à Nicolas de représenter la France aux Olympiades internationales. Le concours a rassemblé de nombreuses nationalités et s’est déroulé du 21 au 30 août 2017 dans la région de Nice, en France. Nicolas a obtenu une très belle médaille d’argent.
Vous pourrez en apprendre plus sur le témoignage de Nicolas Lastel et sur le concours Géosciences en suivant ce lien pour découvrir l’article sur le site du Rectorat de Rouen.

Photo de la délégation Française avec Nicolas au centre qui tient le drapeau.

Il a au préalable suivi un stage de terrain à Briançon où pendant une semaine il a été entrainé avec 7 autres élèves en vue de la compétition.

Félicitations à tous les deux pour ces excellents résultats.

Une petite interview de ces deux élèves

1. Quelles ont été vos motivations pour participer à ce concours ?

Nicolas  : J’ai voulu participer à ce concours pour découvrir de nouveaux aspects des sciences que l’on étudie pas au lycée et qui m’intéressaient.
Romain  : Ce concours était attrayant par le fait qu’il permettait de nous comparer avec de nombreux jeunes de notre âge vivant dans toute la France à propos d’un sujet qui nous intéresse personnellement, en l’occurrence ici la géologie

2. Ce concours a-t-il répondu à vos attentes ?

Nicolas  : Oui j’ai énormément appris sur la Terre et l’environnement au cours des IESO et de la formation à Briançon. J’ai particulièrement apprécié le coté pratique des sciences que l’on aborde moins au lycée.
Romain  : Ce concours a en effet répondu à mes attentes en ce qui concerne l’examen en lui-même, mais aussi la partie immergée de l’iceberg : la phase de préparation (1 heure par semaine sur l’heure du midi). Ces cours de préparation nous ont permis d’obtenir un bagage scientifique supérieur à ce que nous aurions pu avoir sans ces cours ; ils nous ont aussi permis de prendre de l’avance et de nous familiariser avec le programme de géologie de Terminale.

3. Pensez-vous avoir acquis de nouvelles compétences. Si oui, précisez.
lesquelles ?

Nicolas  : Je pense avoir autant appris des notions d’astronomie, de météorologie et de géologie que d’anglais et de travail en équipe !
Romain  : L’examen en lui-même était assez différent de ce que nous pouvons faire durant les cours classiques : il s’agissait de QCM (une quarantaine de questions), l’évaluation se faisait donc uniquement sur les connaissances et non sur la rédaction. L’examen portait aussi sur certains domaines que l’on n’a pas l’habitude de traiter : la météorologie, l’astronomie...
J’ai bien aimé les quelques originalités de ce concours (comme par exemple certaines questions en anglais).